ImageGeneriqueMontLouis

 

 

Pancréatite aiguë

La pancréatite est une inflammation du pancréas. Elle peut avoir plusieurs origines. Les deux principales causes en sont la consommation excessive d’alcool et surtout l’obstruction de la vidange pancréatique par une lithiase biliaire.

Le pancréas est une glande mesurant approximativement 15 cm sur 5 cm profondément localisée dans l’abdomen sous l’estomac, contournée par le duodénum. Les sécrétions pancréatiques sont dirigées vers l’intestin au travers du canal de Wirsung. La face profonde du pancréas est également croisée par la terminaison du canal cholédoque véhiculant la bile du foie vers le duodénum.

 

 

 

Symptomatologie

 

Les symptômes sont dominés par la douleur qui se situe au milieu de l’abdomen avec une irradiation dans le dos. Cette douleur est intolérable, et vaguement soulagée par la forte pression sur l’abdomen.

 


Le diagnostic est porté à l’aide de dosages sanguins de la lipase qui sont augmentés. D’autres dosages sont réalisés pour évaluer la gravité de la crise.

 


Une échographie et un scanner sont réalisés en urgence, à la recherche de calculs qui pourraient être à l’origine de la crise, et pour évaluer la gravité de la pancréatite (l’ampleur des dégâts).

 

 

 

Traitement

 

Lorsque celle-ci a pour origine une consommation intempestive d’alcool le traitement consiste à mettre au repos la glande, et attendre sa cicatrisation avec une réanimation qui consiste principalement à une nutrition en intraveineux, le jeun strict. Le principal traitement après la crise est de prévenir toute récidive, notamment en arrêtant l’alcool.

 


Lorsque la pancréatite est associée à un obstacle biliaire, c’est l’évacuation spontanée ou provoquée de la lithiase en cause qui permet un retour à la normale.

 

L’urgence consiste à enlever la lithiase pour que le liquide pancréatique puisse à nouveau s’écouler dans le tube digestif et arrêter ainsi d’auto-digérer  le pancréas. Le calcul est enlevé par sphinctérotomie endoscopique.

 


Sous anesthésie générale, à l’aide d’un endoscope on descend par la bouche jusqu’au canal de Wirsung pour agrandir le sphincter d’Oddi et libérer ainsi le calcul. Secondairement est réalisée une cholécystectomie par laparoscopie.

La suite du traitement consiste également à traiter les complications de la pancréatite.

 

 

 

Quelles sont les conséquences d’une pancréatite aiguë ?

 

Elles sont le plus souvent bénignes avec un rapide retour à la normale après la crise douloureuse. Ca représente 95% des pancréatites aiguës. Néanmoins l’inflammation initiale peut dans certains cas (5%) évoluer vers une nécrose progressive de la glande pancréatique dont les conséquences sur les fonctions vitales peuvent être lourdes. La surveillance se fait en réanimation chirurgicale.